L’Idéalisme de l’amour

L’Idéalisme de l’amour (by Jean)

DSC00006

Chaque être est un livre et il faut apprendre à y lire

pour découvrir à quelle page il est ouvert…

Est-il encore possible d’écrire quelque chose d’intelligent sur l’amour ? Si j’en juge par ma propre expérience, après le sentiment maternel, j’en ai pas connu d’autres, hélas pour moi. Je crois que rien n’égal l’amour maternel, autant du point de vue de la mère que de celle de l’enfant. Mais j’aimerai parler d’une autre sorte d’amour, celle que nous tous recherchons toute la vie sans le trouver ! Rêve éphémère ? Peut-être (surement, dans mon cas). Vous rigolez, très bien, mais êtes-vous surs  de l’avoir trouvé ? Et pour combien de temps ? Est-il nécessaire pour être heureux ? Faut-il aimer, être aimés pour que la vie ait un sens ? Fautes des religions, en premier (toutes), qui établissent les règles de l’amour. Je suis furieux ; oui, je suis furieux contre les religions qui considèrent les humains comme de pécheurs, des êtres condamnés, sales, dès la naissance et pour toute la vie ! Bref, nous avons reçu ce don, la capacité d’aimer et d’accueillir l’amour, mais ce sentiment reste quelque chose d’individuel :  tu aimes, tu aimeras quelqu’un… sans savoir si tu recevras le même sentiment. Ça c’est l’idéalisme. Il y a des couples qui vivent toute une vie sans savoir s’ils s’aiment… peu importe. Dois-je entrer dans les détails, dans certains détails, bref, raconter certains faits qui me font dire cela ? Dans son essence, l’Amour est une énergie. Là nous sommes tous d’accord, n’est-ce pas ? L’Amour Divin : Retour à SOI. Unité. Source. Béatitude : une fois perdu l’amour maternel, nous poursuivons cette sorte d’union (Dieu ne trahit pas…et c’est pour la vie, même après (peut-être). Il y avait un temps, je me demandais parfois ce que je faisais ici. Dans ce monde plein de haine, dans cette société pleine de jalousie. Parmi ces hommes aveugles qui ne savent pas apercevoir les plus simples beautés. Ce qui compte, c’est l’argent. Ce qui est important, c’est le pouvoir comme la fierté, la gloire, l’honneur, la réputation, la popularité et le succès. Tout le monde en veut de plus en plus, il n’y a pas le temps pour les faiblesses ou les bonnes actions. Ce qui n’est pas important, c’est celui qui marche juste à côté de nous-mêmes. Le mal nous fascine et il nous semble rentable, c’est pourquoi il y a de plus en plus de gens qui tombent sous son charme. Chacun pour sa gueule, personne pour les autres, moi et moi et moi. Des hommes meurent pour leurs valeurs, des guerres sont déclarées bêtement. Depuis que l’homme existe… la haine gagne sur l’amour. Pourquoi, donc, rechercher quelque chose qui n’appartient pas à ce monde ?

J’attends vos réponses.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

*